Troupe de L'Alezan
42° Namur-Orneau

S'inscrire Se connecter
Documents
Last news

Calendrier


La troupe - Historique

C’est le 10 janvier 1981, à l’initiative de Philippe et de Bernadette Dequinze que la fondation d’une Unité scoute à Moustier est décidée. Les débuts seront difficiles et la vie de l’Unité souvent mouvementée mais peu importe, c’est décidé, l’enthousiasme l’emportera.

Le 14 février 1981 a lieu la toute première réunion de la toute première section de la 42ème, la Meute. Très vite les choses se mettent en place et les habitudes propres à toute unité scoute s’installent à Moustier. Le dynamisme est tel qu’une année suffit à faire éclore la seconde section de l’Unité. Cette fois, c’est la troupe qui voit le jour. Nous sommes le 31 mars 1982. A peine trois mois plus tard, la Troupe vit son premier camp à Vaucelles. Elle est composée de deux patrouilles. Une de filles et une de garçons, cette dernière se nomme : « la patrouille des Alezans ».

Les camps s’enchaînent et l’Unité continue toujours à se développer. En 1984, c’est au tour de la Ribambelle (baladins) et ensuite du Poste (pionniers) à être portés sur les fonds batismaux. Avec tout ce monde, et bien que l’unité puisse maintenant disposer de l’ancienne maison communale de Moustier, les locaux constituent plus qu’un problème. La « saga » des chalets commence. Ceux-ci seront tout d’abord montés dans un champ en friche près de la gare de Moustier. Le champ n’étant plus disponible, ils sont démontés et remontés en 1985 dans un Bois rue de la Fabrique. Pendant environ dix ans, ils serviront de local à la troupe jusqu’à ce qu’ils soient la proie des flammes suite à un incendie criminel. Qu’à cela ne tienne, le scoutisme moustiérois est en plein essort. En 1986, la Troupe compte déjà cinq patrouilles et en 1987 une première scission de la Meute à lieu . En 1987, on entend aussi parler pour la première fois du Domaine Salmin. Celui-ci n’est alors qu’un bois toufu dans lequel se trouve une maison en piteux état. La Paroisse en a fait l’acquisition et accepte de le prêter à l’Unité. La même année, la 42ème fait l’acquisition de nouveaux chalets qu’elle décide d’installer dans le bois du Domaine. Des parents et des proches de l’Unité se mettent une nouvelle fois à l’ouvrage pour monter le futur local louveteau.

L’année 1989 est importante puisqu’elle voit la concrétisation d’un des plus grands projets imaginés à Moustier. En cette année, en effet, les pionniers s’en iront un mois durant au Rwanda. S’en suivront de multiples contacts, un groupe d’aide aux Rwandais et même la visite de quelques scouts rwandais en Belgique. Au début des années 1990, la 42ème Namur-Orneau voit encore se créer autour d’elle les JER , elles seront actives pendant quelques années. A cette époque, la troupe connaît un nombre extrêmement élevé d’inscrits et vit une de ses « époque de gloire » . Nouveau défi pour Moustier en 1993. C’est l’époque du Pi-Quick Challenge, cet événement d’une envergure incroyable pour notre région sera réédité deux fois et marquera les esprits de tous ses participants. En 1995, la Paroisse confie la gestion du Domaine à l’Unité, une nouvelle ère commence…

Fin des années nonante, grâce au dynamisme de ses chefs et à l’enthousiasme de ses scouts, la troupe retrouve de son éclat. De nouvelles patrouilles sont créées et il est décidé de procéder à l’achat de tentes canadiennes pour remplacer les lourdes tentes hexagonales achetées d’occasion après la guerre du Golfe. Le but est évidemment de permettre, à terme, à chaque patrouille de disposer de sa propre tente. C’est aussi à cet époque que l’on retrouvera les chalets du Domaine Salmin, en proie à des vandales depuis de nombreuses années, complètement démoli par un beau matin.

L’an 2000 voit accélérer les travaux dans ce qui devient un endroit de camp et de hike réputé. Après plus d’une décennie d’effort pour quelques bénévoles, le Domaine Salmin voit plusieurs chantiers arriver à terme. Le confort y est nettement amélioré. En 2002, la scission de la meute est opérée pour la seconde fois en quinze ans. Cette fois-ci, le succès est au rendez-vous. La Meute des Collines de Seeonee et la Meute de la Waigunga permettent à la 42ème d’accueillir des enfants qui étaient jusque là sur « liste d’attente ».

En septembre 2004, une nouvelle patrouille de garçons, les Eperviers, est créée. Le 7 février 2005, le Staff décide de donner un nom à la Troupe. Ce sera la "Troupe de l'Alezan", animal totem de la première patrouille. Un logo est créé, le nom "Alezan 42" devient un générique et les activités s'enchaînent à un rythme des plus soutenu... En mars 2006, notre première participation aux mythiques "24 heures vélo du bois de la Cambre" remplissent tous nos espoirs. Nous sommes seizième en vitessse pure et troisième en "beauté folklo" grâce à notre très beau camion-poubelle. Le camp 2005 se passe à La Gleize; 39 scouts sont présents. A la rentrée 2005 nous atteignons le chiffre-clé des 50 scouts. Après l'organisation du premier "Namur Trophy", notre deuxième participation aux 24 heures se révèlent extrêmement payante. Nos deux vélos de course se classent respectivement 11ème (deuxième vélo wallon!) et 46ème. Notre vélo folklorique (voiture de la Poste) atteint cette fois la deuxième marche du podium en beauté. Le top n'est plus très loin... En juillet 2006, la Troupe plante pour la première fois ses tentes hors de la Belgique. A Liglet (Poitiers), plus précisément. Dans une propriété qui laissera un souvenir impérissable à chacun des 55 participants à ce camp.

Fin septembre 2006, la patrouille des Jaguars est recréée. Le nombre de patrouilles est porté à huit (5 de garçons et 3 de filles). L'année repart sur les chapeaux de roues. Le premier quadrimestre est ponctué de trois week-ends et de nombreuses activités. En 2007 le deuxième Namur Trophy est organisé avec plus de 1500 participants, une superbe réussite pour le staff. Le camp a lieu à Sart, un très beau coin du Luxembourg belge.

En septembre 2008, le staff est pratiquement entièrement renouvelé et l’année commença très fort avec de nombreuses activités. Le grand camp de juillet se passa à Jalhay. Le staff continua sur sa lancée en 2009 avec son camp à Louette-Saint-Pierre.

Rentrée 2009, après de grands chamboulements dans le staff, la Troupe atteint de nouveaux records avec plus de 60 scouts inscrits.  Ceci entraina la réapparition sur le devant de la scène les Faucons portant à 9 le nombre de patrouilles. En 2010 la troupe ne cesse de s’agrandir, une patrouille de filles est recréée, les Gazelles. Après une année pleine d’activités variées, la troupe parti en camp en Gaume, dans le petit village frontalier de Couvreux.

2011 battu encore des records avec plus de 80 scouts inscrits. Durant l’année, l’Alezan montra ses couleurs lors des mythiques 24 heures vélo ainsi qu’au Start Day (100 ans de la fédération) un mois plus tard. Pour la deuxième fois dans son histoire, la troupe parti en camp à l’étranger, à Grange-sur-Vologne dans les Vosges. On retiendra de l''année 2012 les nombreux hikes organisés ainssi que les traditionelles 24 heures vélos 2013 arrêtés après 12h de course pour cause de neige. On notera tout de même que l'Alezan occupait la deuxième position. La troupe parti en camps à Dohan près de Bouillon en bordure de Semois pour y vivre un camps inoubliable.

En Septembre 2013 avec plus de 85 scouts inscris donc 45 filles, une nouvelle patrouille fut créée: les Colibris. Cela porta à 11 le nombres de patrouilles. En novembre, la troupe parti en hike au grand complet à Amesterdam.

 

Alezan 42      La troupe

Copyright © 2015 www.alezan42.be